Les aventures d’une famille en voilier

Notre destrier des mers
3 juillet, 2011, 19:23
Classé dans : Notre porte avions

Pile Poil

Ha notre vaillant coursier des mers, on l’aura longuement
cherché…. Mais on l’a trouvé ! Et comme c’est le nôtre, c’est aussi
forcément le plus beau, le plus confortable, le plus marin, la meilleure
affaire du siècle, etc.

Alors finalement c’est quoi ? Un Dufour 4800 (dit comme
ça, on est d’accord, ce n’est pas très parlant). Bref, il s’agit d’un voilier
de 10,65 mètres construit en France en 1981. Réputé bien construit, solide, sûr
et au comportement sain (on confirme tout) il est également très
confortable.  Deux grandes cabines, un
coin cuisine (avec four, frigo, évier), un coin toilette et un immense carré
(qui peut se transformer en un lit « king size »), une vraie table à
cartes et une ambiance très cosy, voilà notre maison pour deux années. Une
maison baptisée Pile Poil, tout s’étant vraiment parfaitement organisé au cours
de notre projet

La préparation de
Pile Poil

Lorsque nous avons acquis Pile Poil (qui s’appelait alors Delta Lady), il ne souffrait pas de problèmes majeurs, il était même dans un bon état général. En revanche, il n’était absolument pas équipé pour un voyage de très longue durée, notamment en ce qui concerne l’autonomie en énergie. C’est donc principalement sur ce point que les travaux ont porté. Les maître mots :  simplicité et fiabilité.

L’électronique, c’est bien, mais si ça tombe en panne au milieu de
récifs par fort vent et la nuit, bonjour les dégâts (retenez que les problèmes
ne surviennent jamais quand il fait beau et que la mer est d’huile)… Donc,
s’il en faut malgré tout un minimum, on n’en voulait pas trop non plus.

Première chose : rendre Pile Poil autonome en énergie.
Autrement dit, calculer la consommation électrique du voilier et l’équiper
de  systèmes de production électrique permettant de produire ce que nous consommons mais également de recharger les 4
batteries du bateau (2 de 100 Ah et 2 de 66 Ah).

En l’occurrence, il s’agit  duo classique panneau solaire et  éolienne, tous deux fixés sur un portique en inox placé à l’arrière du cockpit.  Aujourd’hui, l’installation nous suffit amplement. Le truc, c’est aussi de réduire sa consommation
électrique sans vivre comme des ascètes. Il suffit, par exemple, de changer les ampoules classiques des lampes par des ampoules Led.

Il a ensuite fallu réviser tous les modes de propulsion de
Pile Poil, les voiles mais aussi le petit moteur Volvo qui l’équipe. Tout est
déclaré bon pour le service moyennant « quelques travaux ». De même,
le gréement dormant (les câbles qui maintiennent le mat) à l’âge inconnu a été
entièrement changé.

S’ensuit alors une liste kilométrique (décakilométrique, ça
existe ce nom ?) de « choses à faire », de  travaux et d’équipement dont on se demande si
on arrivera bien au bout : révision de l’installation électrique (un vrai
b…), équipement pour recevoir la météo, remplacement d’appareils
défectueux,  installation d’un vrai four (pour faire le pain, entre autres),  pose
de filets autour du bateau pour les enfants, remplacement des lignes de vie
(auxquelles sont attachés les enfants pour éviter de tomber à l’eau), remplacer
la radio VHF, l’autoradio (ben oui, on écoute de la musique à bord…), revoir le
fonctionnement du sondeur (qui donne la profondeur de l’eau) dont les données
dansaient parfois la samba sans raison (provoquant dans le même temps des
sueurs froides à l’équipage…), installation d’un étai largable, d’un nouveau pilote
automatique, et bien d’autres trucs encore dont on a déjà oublié la moitié.

Disons-le tout net : si l’essentiel est fait, la liste kilométrique des « choses à faire » reste quand même
importante le jour du départ (mais beaucoup de petites bricoles) et on profite
des escales dans les ports pour la réduire comme on peut (bon, d’accord, si on
en a envie.) Et puis, des modifications supplémentaires interviennent aussi au
fil du voyage et de l’expérience. Et puis, à force de vouloir être trop prêt,
on finit par ne jamais partir…


Destination... Cuba, île ma... |
Ebooking |
CAP A L'EST |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fille au pair aux USA.. Rêv...
| tahomabeach
| Catimini en Italie