Les aventures d’une famille en voilier

Le petit « business » de la Soufrière
29 septembre, 2015, 16:13
Classé dans : articles
Soufrière Bay, c'est très très joli, mais nous avons malgré tout été contents de quitter l'endroit...

Soufrière Bay, c’est très très joli, mais nous avons malgré tout été contents de quitter l’endroit…

C’est indéniable: Soufrière Bay, ses pitons et ses eaux comme un aquarium constituent un cadre absolument splendide. Pourtant après avoir passé quatre jours sur place, nous avons été heureux de quitter les lieux. La raison est très simple: si c’est beau, tout s’y monnaie, au point d’en devenir dérangeant.  Vous voulez déposez un sac poubelle?  Personne ne vous dira où les déposer; mais « on » (des locaux) vous réclameront quelques dollars caribéens pour les déposer à votre place. Pire, des guides ont expliqué que certains de ces jeunes locaux empochent simplement l’argent que vous leur donner avant de jeter le sac poubelle en mer. Et de fait, nous en avons vu flotter l’un ou l’autre… Dingue quand on sait qu’il s’agit d’un parc qui fait partie du patrimoine mondial naturel classé de l’Unesco.   »Ce sont des gens qui doivent être éduqués, pas trop bien dans leur tête », nous explique un ranger à qui on ne cache pas notre surprise.

Un autre exemple? Vous voulez amarrer votre annexe (le dinghy) à un ponton prévu à cet effet?  C’est gratuit partout… Mais ici,   »on » nous propose d’office  de « surveiller » l’annexe pendant notre absence moyennant des dollars. Au moment où nous mettons le pied à terre, nous voilà abordés par un type complètement shooté à la cocaïne, c’est ce qu’on nous a dit sur le ponton. « A very bad man… » nous souffle t’on. Lequel « bad man » nous réclame de l’argent… On a refusé, et il s’est éloigné.

Mais refuser de donner de l’argent ou un service peut provoquer des réactions curieuses. Ainsi, alors que nous étions sur la route du retour en dinghy, nous voilà abordés par deux jeunes (mineurs d’âge) à bord d’un petit bateau en bois -peint en rose-  surmotorisé et qui nous proposent avec insistance de prendre nos poubelles moyennant finances, notamment. Nous déclinons gentiment et voilà qu’ils mettent le moteur à fond en virant de bord, provoquant de grosses vagues qui font sérieusement valdinguer notre dinghy. Avaient-ils vu que nous avions un  bébé à bord?

Dans un petit supermarché, on nous a quasi engueulés parce que nous avions « osé » mettre dix litres d’eau dans un de nos sacs bien solides. « Vous ne pouvez pas utiliser vos sacs , c’est interdit! » a directement croassé un employé sur un ton très déplaisant…  Ajoutez à cela de nombreux avertissements appuyés contre les vols sur les bateaux, les bateaux de pêche qui passent comme des boulets de canon près du bateau alors que les enfants sont dans l’eau, un vendeur de fruits assez peu avenant qui passait régulièrement tout en ayant  l’air plus intéressé par ce qu’il y avait sur notre bateau plutôt que vendre des fruits pas toujours frais,  et  on comprendra pourquoi nous étions heureux de quitter le coin…

Mais heureusement, nous avons aussi rencontré des gens d’une très grande gentillesse… Et selon un guide, la situation s’améliore peu à peu depuis que le gouvernement a décidé de « faire quelque chose ».  C’était, paraît-il, bien pire voici quelques années. Ouch…

La mer des Caraïbes, ce ne sont pas des coins paradisiaques perdues. Certains coins sont ultra touristiques et équipés en conséquences.  Ce n'est pas ce qu'on préfère, loin de là. Mais, parfois, pour pouvoir réparer une pièce du bateau ou autre, on n'a pas d'autre choix que de se rendre dans un coin très fréquenté, car le plus souvent, il est aussi très pourvu en services en tout genre.

La mer des Caraïbes, ce ne sont pas des coins paradisiaques perdues. Certains coins sont ultra touristiques et équipés en conséquences. Ce n’est pas ce qu’on préfère, loin de là. Mais, parfois, pour pouvoir réparer une pièce du bateau ou autre, on n’a pas d’autre choix que de se rendre dans un coin très fréquenté, car le plus souvent, il est aussi très pourvu en services en tout genre.

Nous sommes à présent remontés au nord de Sainte Lucie pour faire réparer le pilote automatique qui nous fait des caprices. C’est le dernier endroit où il nous sera possible de faire de telles réparations… Nous sommes donc à Rodney Bay, une station balnéaire bourrée de touristes et qui constitue aussi une halte technique pour les bateaux de tourisme, charters et autres navigateurs.  C’est là que nous trouvons la pièce défaillante de notre pilote automatique.

 


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. Bibou et MADIBA

    Bonjour Tom.
    Je ne peux, hélas, que confirmer ton écrit concernant Soufriere Bay.
    Dès l’arrivée, je me suis fait arnaquer par un boat boy qui m’a demandé 30 EC pour la nuit sur le corps mort.
    Quelle ne fut pas ma surprise deux heures plus tard de voir arriver les Rangers qui me réclament 54 EC pour la nuit. Ils rient bien du fait que j’ai déjà payé 30 EC. Leur commentaire sera : « First time in Soufriere, eh »… Donc, ils sont au courant et tolèrent les agissements des boat boys.
    Mouillage rouleur et effectivement, toutes sortes d’embarcations rasent ton voilier à toute vitesse, eau trouble et nombreux détritus flottants…
    Le summum a été atteint lorsque, à 2200 Hr, dormant dans le cockpit, je suis brusquement réveillé par un bruit anormal. Je me lève en sursaut et je vois deux locaux en train de s’affairer autour de mon gps-traceur. Je leur hurle dessus et, heureusement, mes cris les font fuir. Ils se précipitent par dessus bord et nagent vers le village. Je les ai poursuivi de mes invectives en français, en anglais et même en créole!
    Ma nuit étant foutue car impossible de me rendormir avec cette pensée d’insécurité, j’ai préféré quitter l’endroit comme un voleur (un comble!), tous feux éteints…
    Plus jamais, je ne remettrai la quille à Soufriere Bay!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Destination... Cuba, île ma... |
Ebooking |
CAP A L'EST |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fille au pair aux USA.. Rêv...
| tahomabeach
| Catimini en Italie